Paris, je t’aime!

Reprise

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Tu es sale, habitée par des rats, des cafards et des punaises de lit. Tes appartements sont scandaleusement chers et affreusement minuscules. On se croirait au Japon, mais sans l’ordre et l’hygiène immaculées.

Tu deviens grise et laide après une journée de pluie. Et n’en parlons pas de la neige! Un vrai cauchemar! Tu es la reine du chic, gardienne de la tour Eiffel et du Louvre. La pendule n’est plus à l’heure au musée d’Orsay, mais tu t’en moques…bien-sûr! Tu es blasée. Les Champs Élysées perdurent, mais leur lumière est éteinte depuis quelque temps. Et alors?! Tu as tellement de trésors cachés!

Tu es arrivée après les autres, mais tu es ma préférée. Avant toi, Lisboa, Porto, Madrid, Barcelona, Bologna, Venezia, Firenze, Berlin, New York et tant d’autres remplissaient à merveille leur fonction de bien aimée. Hélas, après notre première rencontre, tout a bousculé! Tu ne fais jamais les choses à la moitié! Petite coquine déguisée de vieille dame bourgeoise.

Comm toi, j’aime les parisiens, les vrais. Ceux qu’y sont nés ou tous les autres que tu as adoptés comme tes propres enfants. Ils prennent le temps de nous raconter des histoires de lutece, ils s’arrêtent devant un bel immeuble, ils évitent les quartiers remplis de touristes, ils nous invitent chez eux. Parfois, ils boivent même du thé! On est fait pour s’entendre.

Montmartre, Le Marais, Saint Germain des Près, les villages cachées, les passages secrets. Les rues Bonaparte, du Bac, de Rennes et de Vaugirad (la plus longue). Le boulevard Raspail et l’avenue Foch (la plus large). Les places Dauphine, des Vosges et de la Victoire. Flâner au long de la Seine, se perdre dans l’île Saint Louis, bouquiner dans les jardins des Tuileries, du Luxembourg ou bien dans le parc Monceau.

Je t’ai quitté, mais je ne t’abandonnerai jamais. C’est kitsch, je le sais. Mais tout est permis quand on parle de la ville de l’amour. Et moi, je t’aime.

Filipa Moreira da Cruz

8 réflexions sur “Paris, je t’aime!

  1. 👌👌👌✒💖Oui. Paris n’est plus ce qu’elle était il y a trente ans. Elle était la New York de l’Europe. Je me souviens m’être assis dans le parc avec une baguette et une bouteille en verre de Coca-Cola et prendre et prendre des photos. Mais même si le monde a changé, je resterai le même. Je te souhaite un beau dimanche et un prompt rétablissement, Filipa🌞🌞🌞💝😘🤗

    Aimé par 2 personnes

Les commentaires sont fermés.