Un soupçon de bonheur

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Garde pour toi les miettes
De cet amour à moitié
Je veux être à nouveau complète
Avec toi, je me sens noyée
Du haut de la tour
Vous n’êtes que des fourmis en bas
Je n’attends plus le secours
Je livre seule mon combat
J’enfile ma robe en coton
Mes pieds caressent le sol
Comme du velours
Je descends à tâtons
Je flâne, je vole
Sans peur d’aterrir dans le vide
Hélas, je suis libre!

Filipa Moreira da Cruz

5 réflexions sur “Un soupçon de bonheur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s