J’ai quelque chose à te dire

Je t’aime
mea culpa
Je t’aime
Et pour toi je n’hésiterai pas
À faire le tour du monde
Telle une vagabonde
Je t’aime
Comme chaque maman
Qui protège son bambin
Ou l’abeille qui se nourrit de la fleur
Néctar des dieux, pur bonheur
Je t’aime
Sans trop me donner la peine
Hélas, je suis déjà la capitaine
De mon coeur
Parfois sauvage et joueur
Je t’aime
Et sous les étoiles
Je fais escale
Avant d’écrire ton prénom
Sans papier ni crayon
Pas besoin de le prononcer
Ni même d’improviser
Je t’aime
Avec la certitude
D’être un peu ridicule
Cette danse à peine entammée
Restera la nôtre jusqu’à l’éternité.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz



Des cendres

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Un ciel sans couleur
rejoint
la mer couleur de cendres.

Ogiwara Seisensui

La pluie

Photo : KaDDD

La pluie commence à tomber
c’est le battement
du coeur de la nuit.

Sumitaku Kenshin

La mer

D’une lente amplitude
mon pouls à l’unisson des vagues
les mouettes flottent.

Shijô Haku

À soixante ans
Le coeur inapaisible
je traverse la mer.

Taneda Santôka

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Cochonaille

Cochon emprunté grogne toute l’année.

Miguel de Cervantes

Tout homme a dans son coeur un cochon qui sommeille.

Charles Monselet

Photos : Filipa Moreira da Cruz