Délicatesse

Reprise

Un regard
Un murmure
Un baiser
Pourvu qu’il dure
Une caresse
Un geste maladroit
Un battement de cils
L’absence de sang froid
Ta tendresse
Mon désarroi
Une seconde
Une minute
Une heure
Un jour
Le temps s’échappe
Entre nos doits
Et cet instant présent
Si éphémère et réel
S’écrit grâce à toi
Au féminin.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Solitude

Photo : Filipa Moreira da Cruz

J’attends un geste
Qui me réconfort
Et me donne le frisson
Hélas, tu recules
Devant cette ilusion
Je rêve d’une nuit d’amour
De plaisir, de désir
De l’extase à l’état pur
Je cours après une chimère
Qui ne voit jamais le jour
Mon esprit se rétrécit
Mon corps devient petit
Je perds ma voix
Je n’ai plus de forces ni de joie
J’erre au long du chemin
Sans espoir pour le lendemain.

Filipa Moreira da Cruz

Le silence

Quoi de plus complet que le silence?

Honoré de Balzac

Le repos est le silence du corps.

Honoré de Balzac

Tu fais des bulles de silence dans le désert des bruits.

Paul Éluard

Et chaque silence est une musique à l’état de gestation.

Mia Couto

Photos : Paul Laurent Bressin

La balade des amours perdus

Depuis quand
Sommes nous devenus
Des ombres
De ces deux êtres
Qui s’aimaient
Tendrement
Un homme
Une femme
Libres et épanouis
Je me souviens encore
De ton doux baiser
Qui m’aidait à traverser la nuit
Tu t’es déshabillé de cette musique
Qui te rendait énigmatique
Et te laissait croire
Que les douleurs étaient
Commandeés par l’esprit
Et jamais par le corps
Le passé habitait le présent
En permanence
Se perdre dans la fôret
Était un jeu d’enfants
Un jour, j’ai compris
Que tu étais juste le prince
De ce royaume éphémere
Que je croyais éternel
Et la valse incessante
Devient une puissance fragile
Qui se casse en mille morceaux
Et les coller et au dessous de mes forces.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Corps

Tatoué
Immaculé
Gavé
Affamé
Noir
Blanc
Musclé
Mou
Convoité
Négligé
Petit
Grand
Boudiné
Affiné
Jeune
Vieux
Abimé
Préservé
Lisse
Rugueux
Aimé
Détesté
Mutilé
Intact
Montré
Caché
Abandonné
Chouchouté
Violé
Épargné
Travesti
Investi
Déchiré
Entier
Habillé
Nu
Debout
Couché
Délassé
Transporté
Masculin
Féminin
Beau
Laid
Sale
Propre
Vivant
Mort.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Perspectives

Il me souffle des mots tendres à l’oreille
Mais ses gestes sont maladroits et toujours pareils
Son esprit est plein de douceur
Mais son corps refuse le bonheur
Il resiste
Il insiste
Il obéit
Il sourit
Il repousse
Il fremousse
Il gomme
Il fredonne
Il déborde d’audace
Mais le moindre effort l’agace
La melancolie prend le dessus
Hélas, la passion est décousue.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Délicatesse

Un regard
Un murmure
Un baiser
Pourvu qu’il dure
Une caresse
Un geste maladroit
Un battement de cils
L’absence de sang froid
Ta tendresse
Mon désarroi
Une seconde
Une minute
Une heure
Un jour
Le temps s’échappe
Entre nos doits
Et cet instant présent
Si éphémère et réel
S’écrit grâce à toi
Au féminin.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Solitude

Photo : Filipa Moreira da Cruz

J’attends un geste
Qui me réconfort
Et me donne le frisson
Hélas, tu recules
Devant cette ilusion
Je rêve d’une nuit d’amour
De plaisir, de désir
De l’extase à l’état pur
Je cours après une chimère
Qui ne voit jamais le jour
Mon esprit se rétrécit
Mon corps devient petit
Je perds ma voix
Je n’ai plus de forces ni de joie
J’erre au long du chemin
Sans espoir pour le lendemain.

Filipa Moreira da Cruz

L’ espirale

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Un mot déplacé
Un vers raté
Un geste bâclé
Une musique mal chantée
Une photo perdue
Une belle dame sans tenue
Un mannequin nu
Un jeu interdit
Une caresse inouïe
Qui n’arrive jamais
Un puzzle défait
Une vie inachevée
Une nuit trop éclairée
Un frottement, un baiser
Sans folie ni désir
Un silence de mort
Mon corps qui s’endort
Sans tes mains
Une histoire sans lendemain
Ta chaleur absente
Ta présence écrasante
Mon esprit refroidit
Et je tombe dans l’oubli.

Filipa Moreira da Cruz