Brézé

Reprise

Une église, une chapelle
Un château du XVIème siècle
Un manoir, un jardin, des caves à vin
Et une impressionnante forteresse souterraine
Le « château sous le château »
Date du XIème siècle et mérite une visite.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Coup sur coup…

Reprise

J’ai jeté un coup d’oeil
Je n’osais pas le déranger
Après le coup de téléphone
Je l’ai posé la question
Sa réponse a eu l’effet d’un coup de poing
Autant vous dire
Que j’aurais préféré me guérir d’un coup de soleil
Juste ma peau serait abîmée
Il était si loin le coup de foudre
L’ amour dure trois jours
Tout d’un coup
Il change d’avis
Et il part d’un coup de vent
J’essaie de le persuader
Cela ne coûte rien de tenter le coup
Hélas…
Il est impulsif et agit souvent sur un coup de tête
Son comportement m’agace
D’un seul coup, je me rends compte
Que sa patisserie est restée sur la table
Alors, pour éviter le coup de barre
Je la mange, sans aucun regret.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz



Rosso

Reprise

Je fonce!
Je passe au feu rouge
Je suis rouge de honte
Ou bien de colère?
Rouge comme une tomate
Je vois rouge
Et je suis surement sur la liste rouge
Franchir la ligne rouge?
Toujours!

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz et Paul Laurent Bressin


Vivre comme un roi

Reprise

Je regarde par la fenêtre les gens qui se promènent dans le jardin
Des ducs, des duchesses, des princes et des princesses
Ils profitent de l’œuvre de ce génie qui était Le Nôtre
Et ils se considèrent supérieurs aux autres
Ils sont protégés, ils ne craignent rien
Pour l’instant…
J’entends leurs conversations
Ils critiquent, ils conspirent, ils complotent
Dans la Galerie des Glaces le bal vient de commencer
Profitez tant que vous pouvez
Bientôt, Marie Antoinette va perdre sa tête
Mais à Versailles c’est toujours la fête.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Chateaubriand

4 juillet 1948 – Mort de Chateaubriand

La marée est basse, le vent souffle à peine et il n’y a personne à l’horizon. Toutes les conditions sont réunies pour visiter la sepulture de Chateaubriand. Finalement!
François-René de Chateaubriand est né à Saint-Malo en 1768 et a décédé à Paris en 1848. À la veille de ses 60 ans, l’écrivain a demandé au maire de Saint-Malo l’autorisation pour être enterré sur le rocher de la presqu’île du Grand-Bé. Son ultime souhait a été exaucé. Son corps repose face à la mer et son esprit n’entend que le vent et les goélands qui survolent le ciel.
Je me suis déjà rendue au Château de Combourg où Chateaubriand a passé son enfance. Cette démeure, habitée par fantômes et légendes, l’a vu grandir. La visite guidée est magique et une surprise nous attend en haut de la deuxième tour. Je vous la recommande, si jamais vous aurez l’occasion de venir en Bretagne!

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Bienvenue à Paris

Reprise

L’alarme sonne. La circulation est interrompue.
Un accident? Un malaise d’un passager? Un problème technique? Personne ne sait.
La chaleur est presque insupportable, je manque d’air à cause de ce foutu masque!
J’ai à peine fermé l’oeil la veille, emportée par l’appréhension et l’excitation de ce voyage pas comme les autres.
Pourvu que je ne rate pas mon avion.
Les catacombes sont par là, mais on a bien d’autres choses à faire. Pas le temps pour une rencontre avec le passé.
Moi, c’est le présent que je guette.
Le monsieur debout frôle l’impatience. La petite fille regarde dans le vide, à travers la fenêtre sale.
Je ne prête plus attention à ma montre, car je sais que j’arriverai à temps.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Yin et Yang

Photo : KaDDD

Espoir, tendresse
Peur, détresse
Confiance, joie
Méfiance, désarroi
Gaieté, bonheur
Tristesse, malheur
Rêverie, foi
Désillusion, chaqu’un pour soi
Patience, tolérance
Ignorance, inconscience
Amour, soulagement
Horreur, épuisement
Douceur, mélodie
Angoisse, bruit
Impatience, insouciance
Effort, endurance
Amitié, attachement
Colère, histoire sans fin.

Filipa Moreira da Cruz

Quic-en-Groigne

Ni Français, ni Breton, Malouin suis.

Devise de Saint-Malo

L’homme n’a pas besoin de voyager pour s’agrandir ; il porte avec lui l’immensité.

François-René de Chateaubriand

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Fougères X

Ma France, quand on a nourri son coeur latin Du lait de votre Gaule, Quand on a pris sa vie en vous, comme le thym, La fougère et le saule, Quand, pendant vos été luisants, où les lézards Sont verts comme des fèves, On a senti fleurir les chansons de Ronsard Au jardin de son rêve, Que l’on ne sait plus bien, quand l’azur de votre oeil Sur le monde flamboie, Si c’est dans sa tendresse ou bien dans son orgueil Qu’on a le plus de joie. ..

Anna de Noailles

Faux-semblant

Photo : KaDDD

Une main qui me salue
Un sourire qui te trahit
Un geste qui vient de loin
Et ton regard étourdi
J’arrive
Et voilà, tu t’en vas
Je suis consommé par la déception
Tandis que tu affiches ton mépris
Deux vies. Deux destins
Faire semblant
Un jeu d’enfants
Jusqu’à quand?
Personne ne sait
Notre amour s’est envolé
On se dispute, on se déchire
À tour de bras, à tour de cœur
Je pense à toi
Et tu penses à ton orgueil et à ton honneur
Nous sommes perdus, paumés
Notre couple est un mirage
Nous vivons des apparences
Pour faire plaisir aux autres
Le temps nous échappe
Je rêve de l’impossible
D’une dernière nuit paisible
En ta compagnie
Je me retourne
Tu es déjà partie.

Filipa Moreira da Cruz