La piscine

Reprise

Je me jette à l’eau
Sans peur ni regrets
Le plus dur est de plonger
Après, c’est un jeu d’enfants
Es-tu prêt?
1…2…3… c’est parti!

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Dinard: un coin du paradis

Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Charles Baudelaire

La vue d’une belle mer est consolante.

Stendhal

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Achtung!

Reprise

Déracinés
Désenchantés
Désorientés
Désintégrés
Dénudés
Démotivés
Déboussolés
Désespérés
Désordonnés
(Dés)armés
Déconnectés
Désemparés
Dérangés
Des…humains.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz et KaDDD

Parfum de printemps

Reprise

Je me couvre de vert de la tête aux pieds
J’ajoute du bleu, de l’orange et du violet
Sans oublier un soupçon de rose et de blanc
Je vis le présent, sans penser au lendemain
Je suis libre et épanouie
Et tout ce que j’ai besoin est ici
Je suis un arbre, un fruit, une fleur
Entourée de papillons et d’abeilles
Je danse, je survole la forêt
Je suis invisible pour de vrai
Je t’emmène avec moi
Et ce bouquet magique est pour toi.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Vol d’oiseau

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Je crie, je pleure
je vois de toutes les couleurs
Je m’éfface, je résiste
Je me cache, mais j’éxiste
Je donne, je reçois
Je crois en toi
Je flâne, je m’envole
J’oublie les discours frivoles
Les journées sont toujours les mêmes
Mais je m’en fiche, car je t’aime.

Filipa Moreira da Cruz

Chassons nos rêves!

Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur.

Albert Camus

Prenons le chemin de la rêverie
Allons galloper
L’avenir est maintenant et ici
À nous les montagnes et les vallées
Traçons notre chemin
Cachons-nous derrière un arbre
Sans peur du lendemain
Nous sommes devenus des statues de marbre
Le réveil arrivera après un doux baiser
Laissons-nous nous emporter par le bleu et le vert
Ce cadre nous emmène dans un sommeil apaisé
Nous sommes transportés dans un autre univers
Nous vivons de nos rêves à fleur de peau
Nous affichons au grand jour notre amour luminaire
Plus rien à perdre, nous dansons au même tempo.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

L’instant présent

Photo : Paul Laurent Bressin

Prends ma main
Partons demain
Sans bagages ni soucis
Allons vite profiter de la vie
Enveloppe-moi tout les jours
Restons ensemble pour toujours
Fais-moi confiance
Notre amour est fait de persévérance
De liberté, d’humour et de magie
Tout ce qu’on a besoin est ici
Ferme les yeus, oublie le reste
Pour me conquérir, il suffit d’un geste
Car les mots et les chiffres dansent déjà dans ma tête
Et les paragraphes se forment à côté des fractions
Mon corps se transforme pour donner des ailes à l’magination.

Filipa Moreira da Cruz

Cité corsaire

On ne cherche pas le bonheur, on l’attend.

Reine Malouin
Photo : Filipa Moreira da Cruz

Entourée par des seculaires remparts
Déguisée en dame bleue
Terre d’arrivées et de départs
Colère qui s’exprime par le feu
Cité corsaire de pirates et de marins
La tempête s’annonce
Aujourd’hui, demain?
On l’attend patiemment
La mer éméraude
Et le sable doré et fin
Cachent des trésors
Qui résistent au temps
Le soleil arrive
Sans demander la permission
Il nous libère des journées grises
Le bonheur est un frisson.

Filipa Moreira da Cruz

Un soupçon de bonheur

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Garde pour toi les miettes
De cet amour à moitié
Je veux être à nouveau complète
Avec toi, je me sens noyée
Du haut de la tour
Vous n’êtes que des fourmis en bas
Je n’attends plus le secours
Je livre seule mon combat
J’enfile ma robe en coton
Mes pieds caressent le sol
Comme du velours
Je descends à tâtons
Je flâne, je vole
Sans peur d’aterrir dans le vide
Hélas, je suis libre!

Filipa Moreira da Cruz

J’ai quelque chose à te dire

Je t’aime
mea culpa
Je t’aime
Et pour toi je n’hésiterai pas
À faire le tour du monde
Telle une vagabonde
Je t’aime
Comme chaque maman
Qui protège son bambin
Ou l’abeille qui se nourrit de la fleur
Néctar des dieux, pur bonheur
Je t’aime
Sans trop me donner la peine
Hélas, je suis déjà la capitaine
De mon coeur
Parfois sauvage et joueur
Je t’aime
Et sous les étoiles
Je fais escale
Avant d’écrire ton prénom
Sans papier ni crayon
Pas besoin de le prononcer
Ni même d’improviser
Je t’aime
Avec la certitude
D’être un peu ridicule
Cette danse à peine entammée
Restera la nôtre jusqu’à l’éternité.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz