La belle au bois dormant

Et n’oubliez pas le jardin, je vous prie, le jardin aux grilles dorées. Et entourez-vous d’hommes qui soient comme un jardin, ou comme une musique sur l’eau quand le soir tombe et que le jour n’est plus qu’un souvenir. Choisissez la bonne solitude, la solitude libre, capricieuse et légère, celle qui vous accorde aussi leLire la suite « La belle au bois dormant »

Paris Orly

Paris Orly, vide. Les magasins sont fermés. Le duty free ressemble à un supermarché dans un petit village paumé. Pas de touristes bruyants. Aucun « sans contact » pour le désarroi des commerçants. L’aéroport attend, mais les avions restent collés au sol. Les affiches sont trilingues, mais à quoi bon de faire l’effort si même les japonaisLire la suite « Paris Orly »

Dessous-dessus

Les lourdes nuages grises couvrent le cielLa têmpete arriveMon coeur bat la chamade Rien n’apaise mon état d’âmeJe suis au milieu de la fouleEt portant, je me sens étrangement seuleEn fermant mes yeuxLes paupières se décollent doucementPour la première fois, je suis apaiséeJ’en profite de ce moment Car je sais qu’il sera brefLe bonheur estLire la suite « Dessous-dessus »

Solitaire

Cette journée sera la mienneJe suis une bohémienneLe soleil caresse le sable doréEt je sens les coquillages sous mes piedsJe repousse les reproches et les regretsPeu à peu, je dévoile mon jardin secretJe suis narguée par une insolente tranquilitéJ’affiche un sourire empreint de sérénitéMon regard dégage des promessesMon corps est rempli de tendresseJe chasse lesLire la suite « Solitaire »

Nid d’aigle

La même lance Qui m’a traversé le corpsSans l’endommagerA atteint ton coeur sauvagementTu deviens ma délivranceEt non plus mon remordsTon univers rejette la souffranceTel géant qui s’endortSous la pleine luneLes morceaux se recollentPeu à peuD’un battement d’ailes Tu t’envolesJe fuis ma désespéranceHélas, tu t’accroches à ta méfiance. Filipa Moreira da Cruz

Monsieur Distrait

Monsieur DistraitNe s’excuse jamaisSauf quand il se trompeOh, le pauvre!Pourquoi faire?Le monde est déjà de traversMonsieur DistraitPerd piedIl ne voit personneEt plus rien ne l’étonneIl vit dans son mondeTel un vagabondeMonsieur DistraitC’est exactement ce qu’il faitCe sont les autresQui se dénoncentCar ils vivent d’apparencesMonsieur DistraitRend les jours de pluie gaisIl sait que la vie EstLire la suite « Monsieur Distrait »

Chemins croisés

Je rate le train exprèsJe perds piedJe garde l’espoir… qui sait?D’un jour te revoirJ’erre, je n’existe plusJe suis devenue somnambuleL’insomnieEst ma seule compagnieLe reste du monde s’en gouffreTandis que je souffre De ton absenceDe la tendresse de tes gestesEt ta subtile maladresseJusqu’à quand?Une seconde, un lourd instantAujourd’hui c’est déjà hierUne sensation meurtrièreEt demain s’annonceSi loinLire la suite « Chemins croisés »

Le temps des adieux

Elle est née sous une bonne étoileMais sa vie a emprunté un autre cheminRésignée, elle a accepté son nouveau destinLe bonheur ne lui ressemble pasElle préfère être seule, dans son coinDepuis longtemps elle y songeÀ ce voyage à sens uniqueElle a déjà tout réfléchiOu presqueElle a oublié la culpabilité qui la rongeUne vidéo pour laLire la suite « Le temps des adieux »

Un soupçon de bonheur

Garde pour toi les miettesDe cet amour à moitiéJe veux être à nouveau complèteAvec toi, je me sens noyéeDu haut de la tourVous n’êtes que des fourmis en basJe n’attends plus le secoursJe livre seule mon combatJ’enfile ma robe en cotonMes pieds caressent le sol Comme du veloursJe descends à tâtonsJe flâne, je voleSans peurLire la suite « Un soupçon de bonheur »

Solitude

J’attends un gesteQui me réconfortEt me donne le frissonHélas, tu reculesDevant cette ilusionJe rêve d’une nuit d’amourDe plaisir, de désirDe l’extase à l’état purJe cours après une chimèreQui ne voit jamais le jourMon esprit se rétrécitMon corps devient petitJe perds ma voixJe n’ai plus de forces ni de joieJ’erre au long du cheminSans espoir pourLire la suite « Solitude »

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer