natura viventium

Enfin, le silence prend ses droits
Et la nature respire à nouveau
Une fleur, une plante
Une fourmi, un oiseau
En donnant la vie
L’univers accouche de lui-même
Le soleil timide se trouve beau
Et admire son reflet dans l’eau émeraude
Se servant des arbes
Pour peigner ses derniers rayons
Se lisser, se dorer, se poudrer, se plonger
Hélas, le ciel fait tout cela
Avant de changer de couleur
Et les nuages se redressent
Tels des cotons démaquillants
Prêts à nettoyer son malheur.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

À contresens

Photo : KaDDD

On court, on court, on court
Après qui? Après quoi? Nul ne sait!
On gagne, on dépense, on jette, on gaspille
On écrase, on efface, on renie, on oublie

Le temps nous échappe
La famille et les amis sont que des souvenirs
D’abord le travail, il faut arriver en premier
C’est une course contre la montre
On a tous peur de ne pas réussir, d’échouer, de mourir sans avoir vécu

Et voilà que le grand méchant virus arrive pour nous dire:
il faut rester unis, il faut se préserver, il faut se confiner, il faut s’écouter

Le temps, notre ennemi, devient long et perméable
Certains retrouvent des goûts oubliés, d’autres se rendent compte que leurs proches sont toujours là
Les parents deviennent des professeurs, des psychologues, des infirmiers, des cuisiniers dignes d’une étoile Michelin

Embrasser c’est interdit, mais c’est l’amour qui va nous maintenir en vie
Et la Terre dit… merci!
Elle peut à nouveau respirer.

Filipa Moreira da Cruz

Il était une fois…

Photo : KaDDD

Il était une fois
Une princesse, un prince
Une reine, un roi
Un corbeau, un fromage
Un lion, un rat

Et après, et après?
Je ne sais plus, ne m’en veux pas
L’histoire est déjà finie
Avant même d’être commencée?

Non, on va la raconter ensemble
À notre façon
On a le droit d’inventer?
Bien-sûr!
Donnons de la liberté à notre imagination
C’est encore mieux!

Il y aura tout ce qu’on veut!
Mais pas d’ humains ni d’animaux
Dans notre Histoire la Nature
Est l’unique protagoniste

On va la raconter comme des artistes
Ah, c’est tellement magique!
Les fleuves, les montagnes
La mer, le sable fin
La neige, la pluie, la glace
Le vert, le jaune, le rouge et le bleu

De vrais feux d’artifice
Quoi qu’on en fasse
Les histoires, on en a pleins dans la tête
À chacun de raconter la sienne

Personne ne nous en voudra
Si on exagère un peu ici et par-là
L’univers est vaste
Et un si beau spectacle

Allez, on commence?
Oui! Un, deux, trois
Il était une fois…

Filipa Moreira da Cruz