Sentiments troublants

Photo: KaDDD

Manipulation, intrusion
Sincérité, paix
Souffrance, impuissance
Sourire, désir
Oubli, mélancolie
Vérité, éternité
Danger, regret
Sagesse, tendresse
Vengeance, urgence
Hypocrisie, nostalgie
Bonheur, douceur
Mensonge, vergogne
Dévotion, émotion
Monotonie, ennui
Adoration, révélation
Faim, épuisement
Sommeil, réveil
Envie, vie.

Filipa Moreira da Cruz

À contresens

Journée Mondiale de la Terre

Reprise
Photo : KaDDD

On court, on court, on court
Après qui? Après quoi? Personne ne sait!
On gagne, on dépense, on jette, on gaspille
On écrase, on efface, on renie, on oublie

Le temps nous échappe
La famille et les amis sont que des souvenirs
D’abord le travail, il faut arriver en premier
C’est une course contre la montre
On a tous peur de ne pas réussir, d’échouer, de mourir sans avoir vécu

Et voilà que le grand méchant virus arrive pour nous dire:
il faut rester unis, il faut se préserver, il faut se confiner, il faut s’écouter

Le temps, notre ennemi, devient long et perméable
Certains retrouvent des goûts oubliés, d’autres se rendent compte que leurs proches sont toujours là
Les parents deviennent des professeurs, des psychologues, des infirmiers
Et des cuisiniers dignes d’une étoile Michelin

Embrasser c’est interdit, mais c’est l’amour qui va nous maintenir en vie
Et la Terre dit… merci!
Elle peut à nouveau respirer.

Filipa Moreira da Cruz

Trois jours à tuer

Reprise

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Et si on avait que trois jours à tuer?
Et si on arrêtait de courir, de souffrir?
Et si on devait tout finir aujourd’hui?
Et si tout ce qu’on a est ici?
Et si on avait le pouvoir de sauver le monde?
Et si on était comme quiconque?
Et si l’univers n’existait plus?
Et si tous les autres étaient disparus?
Et s’il nous restait que trois jours?
Je ferme les yeux en pensant à mon parcours
Et si hier était déjà trop tard pour t’adoucir?
Pour tout faire, tout apprendre, tout réussir?
Et si je m’en fiche et je fais semblant?
Et s’il n’y aura plus de lendemain?
Je défie le temps
Et je vis chaque instant.

Filipa Moreira da Cruz

Sentiments troublants

Photo: KaDDD

Manipulation, intrusion
Sincérité, paix
Souffrance, impuissance
Sourire, désir
Oubli, mélancolie
Vérité, éternité
Danger, regret
Sagesse, tendresse
Vengeance, urgence
Hypocrisie, nostalgie
Bonheur, douceur
Mensonge, vergogne
Dévotion, émotion
Monotonie, ennui
Adoration, révélation
Faim, épuisement
Sommeil, réveil
Envie, vie.

Filipa Moreira da Cruz

Trois jours à tuer

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Et si on avait que trois jours à tuer?
Et si on arrêtait de courir, de souffrir?
Et si on devait tout finir aujourd’hui?
Et si tout ce qu’on a, est ici?
Et si on avait le pouvoir de sauver le monde?
Et si on était comme quiconque?
Et si l’univers n’existait plus?
Et si tous les autres étaient disparus?
Et s’il nous restait que trois jours?
Je ferme les yeux en pensant à mon parcours
Et si hier était déjà trop tard pour t’adoucir?
Pour tout faire, tout apprendre, tout réussir?
Et si je m’en fiche et je fais semblant?
Et s’il n’y aura plus de lendemain?
Je défie le temps
Et je vis chaque instant.

Filipa Moreira da Cruz

À contresens

Photo : KaDDD

On court, on court, on court
Après qui? Après quoi? Nul ne sait!
On gagne, on dépense, on jette, on gaspille
On écrase, on efface, on renie, on oublie

Le temps nous échappe
La famille et les amis sont que des souvenirs
D’abord le travail, il faut arriver en premier
C’est une course contre la montre
On a tous peur de ne pas réussir, d’échouer, de mourir sans avoir vécu

Et voilà que le grand méchant virus arrive pour nous dire:
il faut rester unis, il faut se préserver, il faut se confiner, il faut s’écouter

Le temps, notre ennemi, devient long et perméable
Certains retrouvent des goûts oubliés, d’autres se rendent compte que leurs proches sont toujours là
Les parents deviennent des professeurs, des psychologues, des infirmiers, des cuisiniers dignes d’une étoile Michelin

Embrasser c’est interdit, mais c’est l’amour qui va nous maintenir en vie
Et la Terre dit… merci!
Elle peut à nouveau respirer.

Filipa Moreira da Cruz