Douce vie

La douceur se cache des regards indiscrets
Car rares sont ceux qui osent la toucher
Le bonheur appartient aux libres d’esprit
Mais la plupart des hommes vivent dans le déni
Les âmes vagabondes survolent le monde
Et sont prisonnières d’une tristesse profonde.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Arco íris de emoções

Balões, serpentinas, música
Fachadas coloridas
E o sol a espreitar pela janela
A vida é uma festa!
Crianças a correr
Gargalhadas estridentes
Idosos sem dores nem mazelas
A vida é bela!
Vento suave e chuva miudinha
Que refrescam num dia quente de Verão
Copos a transbordar de vinho aveludado
Enchem de cor as esplanadas
A vida é deliciosa!

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Le repas est servi!

Un repas est insipide s’il n’est assaisonné d’un brin de folie.

Erasmus
Photo : Filipa Moreira da Cruz

Les Français ont une telle façon gourmande d’évoquer la bonne chair qu’elle leur permet de faire entre les repas des festins de paroles.

Pierre Daninos

Fields of gold

Rolling over the hill
Spinning around
Again and again
Bountiful harvest
Sore hands
Happy faces
Blissful landcsape
Children running
And laughing out loud
Chasing the dogs
And counting the cows.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Domingos ao sol

E um dia, sem medo nem pudor, disse-lhe:

Não tens raízes como as árvores nem asas como os pássaros, mas consegues chegar a todo o lado sem perder o chão.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Street art

I truly believe that at times like this, silence is not golden. It is yellow.

Zell Miller

Follow the yellow brick road.

Yip Harburg

Photos : Filipa Moreira da Cruz

La belle au bois dormant

Et n’oubliez pas le jardin, je vous prie, le jardin aux grilles dorées. Et entourez-vous d’hommes qui soient comme un jardin, ou comme une musique sur l’eau quand le soir tombe et que le jour n’est plus qu’un souvenir. Choisissez la bonne solitude, la solitude libre, capricieuse et légère, celle qui vous accorde aussi le droit de rester bons en quelque manière.

Friedrich Nietzsche

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Coup sur coup…

J’ai jeté un coup d’oeil
Je n’osais pas le déranger
Après le coup de téléphone
Je l’ai posé la question
Sa réponse a eu l’effet d’un coup de poing
Autant vous dire
Que j’aurais préféré me guérir d’un coup de soleil
Juste ma peau serait abîmée
Il était si loin le coup de foudre
L’ amour dure trois jours
Tout d’un coup
Il change d’avis
Et il part d’un coup de vent
J’essaie de le persuader
Cela ne coûte rien de tenter le coup
Hélas…
Il est impulsif et agit souvent sur un coup de tête
Son comportement m’agace
D’un seul coup, je me rends compte
Que sa patisserie est restée sur la table
Alors, pour éviter le coup de barre
Je la mange, sans aucun regret.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz



Cuento de hadas

Ay si estas paredes pudieran hablar
Tantas historias tendrían para contar
Guerras y conspiraciones
Juegos prohibidos e ilusiones
Entre los balcones y las torres
Los espías atormentan los amores
Reyes, caballeros, obispos y princesas
Hadas, duendes y otras sorpresas
Tiempos que viven en cada memoria
Y hacen parte de nuestra Historia.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Dinan

Promenade en famille
La Rance nous accompagne
Tout au long du chemin
Les oiseuax chuchotent
Et les fleurs se balancent doucement
Les pierres des maisons
Au bord de la rivière
Racontent des histoires séculaires
Elles sont notre havre de paix
Notre protection
Mais nous sommes trop pressés
C’est dommage…
Pas de temps pour les écouter
Nous n’avons toujours pas compris
Que la vie ne tient qu’à un fil.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :