Mon coin du paradis

Reprise

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Je me lève de bonne humeur
Mais pas souvent à l’heure
Je regarde la mer devant moi
Elle me nargue, dans son désarroi
Je ne fais pas la tête
La vie est une fête
Parfois, je regrette
D’être naïve et bête
Un jour, j’irai là-bas
Je suivrai mes pas
Petite fille capricieuse
Mais grande joueuse
Qui rit aux éclats
Sans gêne ni embarras
Oh, ma maison chérie
Tu es d’ailleurs et d’ici
Nous sommes une
Tel le soleil et la lune.

Filipa Moreira da Cruz

Mon jardin secret

J’ai un jardin secret
Entre la falaise et la mer
J’y cache mes peurs et regrets
Car ils sont éphèmères
Ce paradis de couleurs
Est mon havre de paix
Je me sens déjà ailleurs
Enveloppée par le brouillard épais.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Été IV

Sous le ciel brûlant
la voile d’un bateau
la voile de mon coeur.

Yamaguchi Seishi
Photo : Filipa Moreira da Cruz

La mer en été
un seul marin
porté disparu.

Watanabe Hakusen

Du soleil à Saint-Tropez

Reprise

Le soleil brille dans le ciel bleu
Aujourd’hui, je fais ce que je veux!
Des paillettes et des couleurs
Des sourires et des fleurs
Ici, pas de prise de tête
Chaque jour est une fête!

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Paul Laurent Bressin

Un certain été

Reprise

Tu te souviens de l’eau chaude et du soleil brûlant?
Des longues journées sans lendemain
Des promenades en bateau
Des balades en vélo
De nos caresses
De nos promesses
De nos baisers timides
De nos conversations futiles et stupides
Des chaises rouges qui nous attendaient face à la mer
Dans cette belle ville balnéaire

Pendant ces jours magiques à Nice
Nos désirs sont devenus des caprices
Nous nous sommes promis de jamais nous quitter
Mais parfois la vie est remplie de contrariétés
Certains amours sont faits pour durer
Tandis que d’autres finissent après l’été
Hélas, le temps est passé à toute vitesse
Et il nous a laissé que des miettes
Aujourd’hui, encore, je pleure
Quand je pense à tes yeux verts et à ta douceur.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Paul Laurent Bressin


Été III

Bain de soleil
ce lourd Fardeau
qu’on appelle l’âme.

Chiba Kôshi

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Cancale et la Baie du Mont Saint-Michel

Le mot le plus noble
Le regard le plus intense
Le geste le plus délicat
Rien ne suffira
Pour décrire la beauté
De ce lieu unique.

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Chateaubriand

4 juillet 1948 – Mort de Chateaubriand

La marée est basse, le vent souffle à peine et il n’y a personne à l’horizon. Toutes les conditions sont réunies pour visiter la sepulture de Chateaubriand. Finalement!
François-René de Chateaubriand est né à Saint-Malo en 1768 et a décédé à Paris en 1848. À la veille de ses 60 ans, l’écrivain a demandé au maire de Saint-Malo l’autorisation pour être enterré sur le rocher de la presqu’île du Grand-Bé. Son ultime souhait a été exaucé. Son corps repose face à la mer et son esprit n’entend que le vent et les goélands qui survolent le ciel.
Je me suis déjà rendue au Château de Combourg où Chateaubriand a passé son enfance. Cette démeure, habitée par fantômes et légendes, l’a vu grandir. La visite guidée est magique et une surprise nous attend en haut de la deuxième tour. Je vous la recommande, si jamais vous aurez l’occasion de venir en Bretagne!

Filipa Moreira da Cruz

Photos : Filipa Moreira da Cruz

Thé à la menthe

Photo : Filipa Moreira da Cruz

Le vent caresse mes oreilles
La mer chatouille mes orteils
L’eau fraîche effleure mes lèvres
Les étoiles défient mes rêves
L’ombre cache la lumière du soleil
La nuit tombe et la lune se réveille
Je colorie ma vie comme un peintre
Je divague, j’invente
L’éternité me sourit
J’ai rendez-vous avec l’innouï.

Filipa Moreira da Cruz

Entre le calme et la têmpete

Il y a certaines choses que l’on apprend mieux dans le calme et d’autres dans la tempête.

Willa Cather

Le voeu fait dans la tempête est oublié dans le calme.

 Thomas Fuller 

La solitude est une tempête de silence qui arrache toutes nos branches mortes.

Khalil Gibran

Photos : Filipa Moreira da Cruz