Rennes I

Les pieds me brûlaient à Paris, je ne pouvais m’habituer au ciel gris et triste de la France, ma patrie; qu’aurais-je donc pensé du ciel de la Bretagne, ma matrie, pour parler grec?

François René de Chateaubriand

Amour d’été n’est pas de longue durée.

Proverbe breton

Et l’on peut dire avec assurance que si la Vendée fit du brigandage une guerre, la Bretagne fit de la guerre un brigandage.

Honoré de Balzac

Photos : Filipa Moreira da Cruz

5 réflexions sur “Rennes I

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s